RECHERCHER ARTICLES


Vous avez besoin d'une réserve d'argent jusqu'à 4500 euros !


Articles > Assurances

Faire assurer son crédit


Quand vous contractez un emprunt, vous vous engagez à le rembourser.

 

Cela paraît trivial, mais votre bonne volonté à respecter cet engagement ne saurait suffire face à certains évènements.

 

C'est pourquoi votre organisme prêteur peut vous demander de contracter une assurance crédit.



1. Où souscrire une assurance crédit ?

Vous êtes entièrement libre de souscrire une assurance crédit auprès de la compagnie de votre choix.

L'organisme prêteur propose souvent une offre d'assurance crédit en parallèle de l'offre de prêt que vous êtes libre d'accepter ou de refuser.

L'essentiel est que vous soyez couvert efficacement et de façon personnalisée.

 

En tout état de cause, prenez le temps de lire les petites lignes de l'offre qui vous est faite, par votre banque ou autres, car les conditions de prise en charge peuvent être déterminantes. Prenez aussi le temps de comparer les offres, soit à l'aide d'un comparateur d'assurance sur internet ou même en contactant les compagnies d'assurance directement.

2. Pourquoi une assurance crédit personnalisée ?

Parce que vous êtes unique, la solution d'assurance-crédit qui vous sera proposée devra tenir compte de différents paramètres qui vont sont propres, afin de mettre votre entourage à l'abri en cas de problème.

 

Les 4 paramètres principaux à prendre en considération sont :

  • votre âge,
  • les couvertures dont vous disposez déjà,
  • votre métier,
  • votre état de santé,

Concernant votre état de santé, vous pouvez être amené à renseigner un questionnaire médical, voire même subir des examens.

 

Important : Il faut savoir que la dissimulation d'un problème de santé peut amener une annulation pure et simple de l'assurance crédit en cas de problème, même si celui-ci n'est pas lié à la pathologie dont vous souffrez. Il existe néanmoins des assurances crédit proposées spécialement aux personnes dites "à risques".

3. Quels risques l'assurance crédit doit-elle couvrir ?

Il n'y a pas que le décès qui peut impacter lourdement le remboursement d'un emprunt.

Il faut également penser aux évènements qui peuvent altérer votre capacité de remboursement :

  • arrêt de travail de plusieurs mois consécutif à un accident ou à une maladie,
  • invalidité permanente (impossiblité d'exercer votre activité professionnelle),
  • chômage

En cas de décès, l'assurance crédit verse à l'organisme prêteur la totalité des sommes restant dues au jour du décès de l'assuré.

 

Dans le cas des arrêts de travail temporaire, vous percevez de la part de votre assurance crédit des indemités forfaitaires qui couvrent le montant de vos échéances tout le temps de votre incapacité.

 

En cas d'invalidité permanente, l'assurance couvre tout ou partie des sommes restant dues, en fonction du taux d'invalidité.

 

L'assurance chômage peut être exigée par certains organismes de prêt, mais pas par les banques.

4. Gros plan sur : l'assurance chômage / perte d'emploi

a) Principe de l'assurance chômage

L'assurance chômage, aussi dite assurance perte d'emploi, est optionnelle. Elle vient s'ajouter à une assurance décès ou invalidité.

 

Les contrats d'assurance chômage n'étant pas non plus réglementés, les modalités varient d'un établissement à l'autre.

b) Conditions d'éligibilité à l'assurance chômage

Tout le monde ne peut pas avoir droit à la souscription de cette option.

Généralement, il faut remplir les conditions suivantes :

  • vous devez être salarié et en CDI et avoir une ancienneté minimum chez votre employeur actuel
  • vous ne devez pas être en période d'essai ni en phase de licenciement, ni même bien sûr en démission
  • vous devez pouvoir bénéficier du régime d'assurance chômage (ASSEDIC)

Certaines compagnies fixent également une limite d'âge pour souscrire à l'option assurance chômage. A partir de 55 ans, vous serez refusé par certaines enseignes.

c) Durée de l'assurance chômage

Vous êtes couvert selon les cas pour une durée de 1 à 4 ans renouvelables par tacite reconduction.

 

Le contrat prend fin :

  • au solde du crédit pour lequel il avait été souscrit, anticipé ou non
  • au départ en retraite ou pré-retraite de l'assuré
  • lorsque l'assuré atteint un âge limite défini à la signature.

d) Fonctionnement

Condition commune et indispensable pour tous les établissements : votre chômage doit  résulter d'un licenciement.

L'assurance chômage est sujette à un délai de carence (6, 9 ou 12 moi selon les établissements) qui court à partir de la date de signature du contrat.

Passé ce délai, la prise en charge peut se faire par plusieurs modes :

  • mensualités reportées gratuitement à la fin de votre crédit (hors assurances)
  • prise en charge par le prêteur de tout ou partie des mensualités.

Bon à savoir : L'indemnité est généralement plafonnée et est systématiquement limitée dans le temps, de 18 à 48 mois.

e) Le coût d'une assurance chômage

Selon qu'il est calculé sur le montant total emprunté ou sur les mensualités, le coût varie généralement dans la fourchette de prix suivante :

- de 0.09% à 0.65% du montant du capital

- de 1 à 1.4% de la mensualité.

2 Commentaires déjà postés :


Le 29/05/2008 à 04:46 par fleurilien

je veux savoir combien ca couter .je veux avoir un pret pour payer assurance

Le 29/05/2008 à 04:43 par guillaume

je veux plus information sur assurance ou sur le pret




Commentaire provisoirement fermé.

©2008 Pole-finances.com

Liens - Flux rss des articles