RECHERCHER ARTICLES


Vous avez besoin d'une réserve d'argent jusqu'à 4500 euros !


Articles > Gérer son argent et son patrimoine

Crédit d'impôt, réduction d'impôt, déduction d'impôt : les différents avantages fiscaux


La réduction d'impôt, le crédit d'impôt ou encore la déduction d'impôt sont 3 solutions pour payer moins d'impôts.

 

Chacun aura un impact différent sur la somme à payer au Trésor Public.



Il est donc primordial d'y voir clair entre ces avantages fiscaux pour en profiter au maximum selon votre situation.

 

Par exemple, pour un contribuable imposé à hauteur de 40%, une déduction des revenus est plus intéressante qu'une réduction d'impôt de 25%. Et inversement, une personne imposée à 14% aura tout intérêt à préférer une réduction d'impôt de 25% à une déduction d'impôt de 14%.

La réduction d'impôt

C'est l'avantage fiscal le plus égalitaire puisque tous les contribuables peuvent en bénéficier et réduire le montant de leur impôt effectif.

 

La réduction d'impôt consiste en un pourcentage des dépenses engagées (généralement 25%) . Le montant des dépenses considérées est plafonné.

 

Attention : la réduction d'impôt n'ouvre pas droit à un remboursement si elle est supérieure à l'impôt dû.

 

Exemple : 1000 euros de dépenses auxquels on applique une réduction de 25% permettront un gain de 250 euros, et ce quel que soit le taux d'imposition du contribuable. Cependant, si le montant de l'impôt payé par le contribuable est inférieur à 250 euros, il ne sera pas remboursé de la différence.

Le crédit d'impôt

Le crédit d'impôt diffère principalement de la réduction d'impôt en ceci qu'il permet le remboursement au delà du montant de l'impôt.

 

Si le crédit d'impôt accordé au contribuable est plus élevé que le montant de son impôt, la différence lui est versée.

 

Exemple : 1000 euros de dépense auxquels on applique un crédit d'impôt de 15% permet au contribuable une économie de 150 euros.

Si celui-ci a un impôt de 100 euros, les 50 euros de différence lui sont remboursés.

La déduction d'impôt

La déduction d'impôt est un avantage fiscal qui profite surtout aux contribuables fortement imposés puisqu'elle prend en compte certaines dépenses en fonction de la tranche d'imposition.

 

En effet, la tranche d'imposition (5.5%, 14%, 40%...) devient le taux de la déduction d'impôt.

 

Exemple : un contribuable imposé dans la tranche de 30% aura droit à une déduction d'impôt de 30%.

Pour 1000 euros de dépense, il aura donc droit à 300 euros de gain d'impôt, là où un contribuable dans la tranche de 14% n'aura eu que 140 euros.

Aucun commentaire pour le moment.




Commentaire provisoirement fermé.

©2008 Pole-finances.com

Liens - Flux rss des articles