RECHERCHER ARTICLES


Vous avez besoin d'une réserve d'argent jusqu'à 4500 euros !


Articles > Gérer son argent et son patrimoine

Le crédit à la consommation


Panne de lave-linge, besoin de vacances, des études à financer, des travaux ?...

 

Il existe plusieurs types de crédit à la consommation en fonction des besoins.

 

Vous trouverez ici toutes les informations sur les types de crédits à la consommation, leur fonctionnement, vos droits et vos obligations.



1. Le crédit à la consommation : en quoi ça consiste ?

Le crédit à la consommation vous est accordé par une banque ou un organisme de crédit et ne peut pas excéder 21500 euros.

Le crédit à la consommation vous est octroyé sous réserve que vous remplissiez des conditions de solvabilité que la banque ou l'organisme prêteur auront déterminées.

Selon le type d'emprunt pour lequel vous aurez opté, vous devrez justifier de l'utilisation des fonds.

2. Auprès de qui emprunter ?

Votre banque peut vous proposer une large gamme de produits pour répondre à vos besoins de crédit. Pour vous faire gagner du temps, vous pouvez souvent procéder à une simulation via internet si vous disposez du service de banque en ligne.

D'autre part, de nombreux organismes de crédit vous proposent également leurs produits. Pour la plupart là aussi, vous pouvez consulter leur offre de crédit en ligne pour vous faire une idée.

3. Les types de crédit à la consommation

a) le crédit personnel

Le crédit personnel est un prêt qui vous est octroyé pour un remboursement à court ou moyen terme. Le crédit personnel est une somme d'argent que vous utilisez entièrement à votre guise. Vous n'avez aucune justification à donner à votre organisme prêteur quant à l'utilisation des fonds.

Pour cette raison, les taux d'intérêt du crédit personnel sont généralement plus élevés : la banque n'a en effet aucune garantie matérielle relative à l'emploi des fonds (contrairement à une voiture par exemple).

Le remboursement se fait par mensualités.

b) le crédit affecté

Le crédit affecté, comme son nom l'indique, vise au financement d'un projet ou d'un bien matériel donné. Les fonds ne peuvent pas être utilisés pour financer autre chose, dans la mesure où l'achat et le crédit sont liés.

c) le crédit renouvelable (aussi dit "permanent" ou "revolving")

Le crédit renouvelable (aussi appelé crédit permanent ou crédit revolving), est une réserve d'argent mise à votre disposition et dans laquelle vous puisez à votre guise, moyennant un remboursement régulier.

La somme disponible est reconstituée régulièrement, au fur et à mesure de vos remboursements.

Une carte de crédit est généralement associée à ce type de crédit.

d) la location avec option d'achat (LOA)

Aussi appelée leasing, la location avec option d'achat consiste en l'achat d'un bien (pour les particuliers il s'agit d'une voiture généralement) par une banque ou une société de leasing, qui va le louer au particulier pendant la durée de vie économique du produit.

A terme, le particulier peut acheter le bien sur la base d'un prifx prédéfini.

La LOA présente l'avantage pour l'emprunteur de ne pas alourdir déraisonnablement sa trésorerie.

4. Les étapes du crédit

a) l'offre préalable

Si la durée de l'emprunt excède 3 mois et si son montant est inférieur ou égal à 21500 euros, une offre préalable doit obligatoirement vous être faite. Elle est valable 15 jours à compter de sa date d'émission.

Elle mentionne :

  • le montant emprunté
  • l'objet de l'emprunt le cas échéant
  • le taux
  • la durée
  • le nombre de remboursements
  • la périodicité des remboursements
  • le coût total du crédit (les frais)
  • le TEG (taux effectif global), principal élément de comparaison entre les offres de crédit (en cas de de LOA, le TEG n'est pas mentionné)

Pour emprunter au meilleur prix, de nombreux comparateurs de crédits existent sur internet. Ils vous guideront dans votre choix en vous présentant des éléments tangibles.

b) l'acceptation

Pour accepter une offre prélable de crédit, il vous suffit de la signer et de la retourner à votre banque en recommandé avec accusé de réception.

c) la rétractation

La loi prévoit un délai de rétractation de 7 jours pour l'emprunteur à compter de la date de signature de l'offre préalable de crédit.

Le délai de rétractation commence le lendemain de la signature de l'offre. Si le 7ème jour est un samedi, un dimanche ou un jour férié, la fin du délai de rétraction court jusqu'au jour ouvrable suivant. .

En cas de prêt affecté, vous pouvez ramener le délai de rétractation à 3 jours en cas de livraison immédiate.

d) le remboursement

Le remboursement se fait selon les modalités prévues initialement : périodicité, montant...

Vous pouvez néanmoins rembourser votre emprunt par anticipation, pour partie ou totalité, et ce, quel que soit le type de crédit à la consommation.

Un montant de versement minimum peut toutefois avoir été fixé, vérifiez-le dans votre contrat de crédit.

5. Le crédit et vous

a) votre capacité de remboursement

Pour un particulier, la capacité de remboursement se calcule sur la base des revenus stables et des charges incompressibles.

Par "revenus stables" on entend :

  • salaires
  • loyers perçus
  • pensions
  • allocations
  • bourses...

Et par "charges incompressibles" on entend :

  • pensions versées
  • loyer
  • factures (eau, téléphone, électricité, gaz..)
  • impôts (y compris les impôts locaux)
  • alimentation
  • frais d'habillement
  • voiture
  • frais d'éducation pour les enfants
  • remboursement de crédit

La différence en positif de "revenus - charges" donne votre capacité de remboursement.

Attention, cette capacité de remboursement ne vous donne pas pour autant un accès de droit au crédit. Dans tous les cas, c'est l'organisme prêteur qui décidera de votre capacité à emprunter.

Il faut savoir que la Banque de France préconise un taux maximum d'endettement de 33% pour les particuliers.

b) vos droits

Votre banque n'a aucune obligation de vous accorder un prêt, mais vous pouvez toujours vous adresser à une autre enseigne en cas de refus.

Néanmoins, si vos interlocuteurs sont unanimes sur un refus, il y a certainement à cela un fondement valable, et il vaut peut être mieux s'en tenir à leur avis plutôt que recourir à des société de prêts qui vous conduiraient droit au surendettement.

c) les assurances

Votre banque ou organisme prêteur peut vous demander de souscrire une assurance pour contracter un crédit à la consommation (assurance décès notamment). Vous avez le droit de souscrire une assurance auprès de la compagnie de votre choix, vous n'avez aucune obligation de souscrire une assurance auprès de votre organisme prêteur.

2 Commentaires déjà postés :


Le 04/03/2010 à 09:27 par un fan de votre site

grace à votre site g appris des choses ki minteresse et jvous en remercie bcp et jespere en apprendr... Lire la suite

Le 14/01/2009 à 10:24 par palatan

financement possible pour améliorer son habitat, puis les obligations des contrats




Commentaire provisoirement fermé.

©2008 Pole-finances.com

Liens - Flux rss des articles